C. I. A.

Certification Integration Academy

Interroger des bases de données avec le langage SQL

Interroger des bases de données avec le langage SQL
 Structured Query Language (SQL), ou langage structuré de requêtes, est un pseudo-langage informatique (de type requête) standard et normalisé, destiné à interroger ou à manipuler une base de données relationnelle avec :
  • Un langage de définition de données (LDD, ou en anglais DDL, Data Definition Language),
  • Un langage de manipulation de données (LMD, ou en anglais DML, Data Manipulation Language), la partie la plus courante et la plus visible de SQL,
  • Un langage de contrôle de données (LCD, ou en anglais DCL, Data Control Language),
  • Un langage de contrôle des transactions (LCT, ou en anglais TCL, Transaction Control Language),
  • Et d’autres modules destinés notamment à écrire des routines (procédures, fonctions ou déclencheurs) et interagir avec des langages externes.

SQL fait partie de la même famille que les langages SEQUEL (dont il est le descendant), QUEL ou QBE (Zloof).

En juin 1970, Edgar Frank Codd publia l’article « A Relational Model of Data for Large Shared Data Banks » (“Un modèle de données relationnel pour de grandes banques de données partagées”) dans la revue Communications of the ACM (Association for Computing Machinery).

Ce modèle a été rapidement admis comme modèle définitif pour les systèmes de gestion de base de données (SGBD). Un langage, Structured English Query Language (“SEQUEL”) (langage d’interrogation structuré en anglais) a été développé par IBM pour mettre en œuvre le modèle de Codd.

La première version de SQL a été développée chez IBM en 1970 par Donald Chamberlain et Raymond Boyce.Cette version d’origine (SEQUEL) a été conçue pour manipuler et éditer des données stockées dans la base de données relationnelle IBM :
le système R. Le nom SEQUEL a été abandonné et contracté en SQL car il était déposé commercialement depuis.

1984 par l’avionneur Hawker Siddeley pour un système d’acquisition de données Il était censé alors devenir un élément clé du futur projet FS.

En 1979, Relational Software, Inc. (actuellement Oracle Corporation) présenta la première version commercialement disponible de SQL, rapidement imité par d’autres fournisseurs. Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Codd dénoncera cet outil qu’il considère comme une interprétation incorrecte de ses théories.

SQL a été adopté comme recommandation par l’Institut de normalisation américaine (ANSI) en 1986, puis comme norme internationale par l’ISO en 1987 sous le nom de ISO/CEI 9075 – Technologies de l’information – Langages de base de données – SQL.

Devant le nombre sans cesse croissant d’informations gérées par les entreprises, le recours aux systèmes de gestion de bases de données est naturellement amené à se généraliser. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir cohabiter dans une même entreprise plusieurs SGBDR tels que SQL Server, Oracle, MySQL…

La maîtrise du langage SQL, enseignée par cette formation, permettra aux administrateurs et développeurs de bases de données d’exploiter les informations de l’entreprise, quel que soit le système qui les héberge.

Certification Integration Academy © 2015 Frontier Theme